.

.

jeudi 2 novembre 2017

Dur de l'Oseille" n° 39 - Novembre 2017

Il est téléchargeable ICI
C'est un numéro spécial consacré à la prochaine (mercredi 8 novembre) première réunion publique du Collectif Environnement Tricastin.

mardi 10 octobre 2017

Dur de l'Oseille n°38

C'est ICI !

Au sommaire :
 
Trois dates pour trois évènements … à retenir …
Page 2 : Lundi 16 octobre à partir de 18h
à la salle Fontaine (Espace de la gare) - « soirée environnement » au Festival du film de
Saint-Paul-Trois-Châteaux (en partenariat avec notre AMAP et le Collectif Environnement)
Page 3 : Mercredi 18 octobre de 18h à 19h pendant la livraison amap
à la salle Chausy Castagnade amapienne (avec Vincent, notre castanéiculteur)
Page 4 : Mercredi 8 Novembre à 19h30 après la livraison amap à la salle Chausy
Premier rendez-vous du Collectif Environnement
Page 4 : Les amap en BD … un projet qui appelle au financement participatif … « Faites un zeste ! »
Page 5 : Notre AMAP « la Tricastine » a participé au Forum de la Vie Associative du 9 septembre. Retour en photos.
Page 6 : Ça se passe chez nous … ou … pas très loin de chez nous.
Page 7 : Salon des techniques bio & alternatives des 20/21 septembre derniers, extraits choisis.
Recettes amapiennes

samedi 23 septembre 2017

SOIREE ENVIRONNEMENT AU FESTIVAL DU FILM DE SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX LE 16 OCTOBRE 2017

En partenariat avec l'AMAP la Tricastine 
et le Collectif Environnement en Tricastin 
Salle Fontaine
Programme de la soirée :
17h30 : Ouverture de la billetterie et du stand du tout nouveau "Collectif Environnement en Tricastin" qui sera présenté lors de la soirée.
18h-19h30 Présentation et diffusion du film "Food coop".
Film documentaire franco-américain (97 mn) réalisé par Tom Boothe, sorti en 2016. Il présente l'expérience du supermarché autogéré Park Slope Food Coop à New York.
19h30 – 20h Présentation des circuits courts par le président de l'AMAP La Tricastine (Christian Jouffre)
De 20h à 21h : « Collation bio Amap » salle Girard (en face de la salle Fontaine)
Au menu : velouté avec les potimarrons de Claude Jouve de la ferme du Colombier à Grillon  + assiette de charcuterie de Cécile et Christian Bussat   (Le Chêne et le Saule) et de fromages d’Annabelle et Sylvain Würbel   (Farigoule et compagnie - Clansaye) + fruits (poires/pommes) de David Vial de Mornas (ancien producteur amapien - présent sur le marché de Saint-Paul tous les mardis) + pains de Nicolas Arnoux de la Ferme des Echaravelles + vin (Domaine Bonetto-Fabrol).
21h – 23h : En introduction du film, présentation du Collectif Environnement en Tricastin par Noëlle Vachon présidente du Festival (membre du collectif). 
Film « Qu’est-ce qu’on attend » documentaire de Marie-Monique Robin sorti en novembre 2016. "Ce film raconte les multiples initiatives qui permettent à Ungersheim une petite ville alsacienne de 2 200 habitants de réduire son empreinte écologique."
23h Débat.
Tarif et réservation (à confirmer)
Entrée payante : 6,50€/film, tarif réduit : 4€/film
Vente des billets 30 min. avant chaque séance sur le lieu de projection ou sur réservation : http://www.festivaldufilm-stpaul.com/
Repas : 10€ réservation obligatoire

Sur le stand du Collectif Environnement Tricastin : Présentation du collectif et prochains rendez-vous. Infos sur les structures qui le composent : Festival du film de Saint-Paul-Trois-Châteaux, AMAP La Tricastine, Mosaic, A chacun son vélo, Université Populaire Tricastine, Médiathèque de Saint Paul Trois Châteaux, Partage plus, Sou des écoles, CRIC Tricastin, Bourgs en transition.

mercredi 23 août 2017

Le nouveau Dur de l'Oseille est ICI

Au sommaire :
p.1 et 7 Edito : « Etats généraux de l’alimentation. »
p.2 Vie de l’association : participation au Forum des associations + contrat confiture châtaignes + visite chez Ô pains et Idées reportée
p.3 Collectif Environnement en Tricastin : deux dates à retenir (9 septembre : Forum des associations – 16 octobre : soirée environnement au Festival du film)
p.4 Nouvelles de nos producteurs : «Biques and Book » chez Farigoule et Cie. Les recettes d’Isabelle.
p.5 et 6 Lu dans la Presse : « Quand le bio dénature le bio. »
p.8 Infos diverses : a) la Conf’ a 30 ans ; b) solidarité collectif réfugié ;c) l’Humanité vit à crédit depuis le 2 août.

lundi 29 mai 2017

Dur de l'Oseille n°36

Le nouveau Dur de l'Oseille est ICI

Au sommaire :
p.1 Bilan adhésions : un gros turn over
p.2 Des nouvelles de nos producteurs
p.3 Les recettes de produits ménagers d'Isabelle
p.4 Vie de l'association
p.5 Création d'un collectif environnement
p.5 Sauve qui poule : la Confédération paysanne revendique
p.6  Assemblée générale du réseau AMAP de la région Auvergne Rhône Alpes
p.7 ...et pendant ce temps sur la planète...
p.9 Recettes

vendredi 28 avril 2017

RAPPEL - CA SE PASSE PRES DE CHEZ NOUS :

Plus de 110 000 personnes sont attendues dans les 86 fermes drômoises qui participeront ce W.E. des 29 et 30 avril prochains à la 25e édition de FERMES EN FERMES.

Au programme : 10 circuits* à découvrir en famille et de nombreux produits locaux à déguster.

Promouvoir les produits drômois et valoriser ceux qui les travaillent. C’est l’objectif de « La Drôme de ferme en ferme », organisée par la fédération des Civam.

Cette 25ème édition sera dédiée aux enfants, les consommateurs de demain. Ce sera aussi l’occasion de mettre en valeur le partenariat entre le Département de la Drôme et les CIVAM autour de l’action éducative « Du territoire à l’assiette ». Dans ce cadre, plusieurs classes de collégiens peuvent chaque année découvrir l’agriculture drômoise et ses producteurs. 

*dans notre région, deux circuits, un premier en Tricastin (4 domaines viticoles, 1 verger (chocolaterie Morin), 2 mielleries et 1 lavandicultrice) et un autre en pays dieulefitois (1 domaine viticole et 5 élevages dont nos cochons amapiens du Chêne et du Saule à Dieulefit)

En savoir plus 

(message de Christian)

Pour PACA :

Programme ICI

lundi 3 avril 2017

Pétition du collectif Sauve qui poule

Pour signer cette pétition c'est ICI

A l'attention de Monsieur Stéphane LE FOLL, Ministre de l'Agriculture
Sauvons les élevages fermiers de volailles avant qu'il ne soit trop tard.

A tous les consommateurs et citoyens qui souhaitent agir pour que les petits élevages de volailles extensifs (fermiers, bio...etc) de plein air ne disparaissent pas.
Sous prétexte de gérer un nouvel épisode de grippe aviaire sur notre territoire et devant l'urgence, le gouvernement impose des normes industrielles aux petits élevages de volailles. Dépassé par la grippe aviaire dans le sud-ouest, l’État inflige sans détour des mesures sanitaires impossibles à appliquer dans les élevages fermiers (plan de biosécurité, sas sanitaires, désinfection à outrance, plan de circulation sur les fermes, fin des visites de fermes...etc).

Mais surtout ces normes n'apportent aucune réponse ni garantie sur l'avenir. Ces mesures mises en place dans le sud-ouest lors de l'épisode de grippe aviaire 2015/2016 n'ont pas permis de lutter efficacement contre le virus. Au contraire, l'épisode 2016/2017 est encore bien plus virulent avec près de 3,7 millions de canards abattus depuis fin 2016, alors qu'à ce jour on ne compte qu'une cinquantaine de cas dans la faune sauvage.
Il semblerait que ces mesures aient plus un objectif d'élimination des petits élevages que l'éradication du virus de la grippe aviaire.